background img
banner
banner
banner

Savez-vous calculer votre productivité ?

838

Une étape est de démarrer, une autre est de mesurer l’activité. Pour être clair, comment savez-vous que vous êtes efficace ? Et si non, comment pointer là où ça bloque ? Et surtout, comment être certain de l’analyse et de sa fiabilité ? Je ne connais pas d’autre moyen que de quantifier au jour le jour les résultats de vos actions. Bienvenue dans l’univers de la productivité.

Il n’y a pas un leader qui me démentirait là-dessus. Surveiller sa productivité quotidienne, et piloter son business en fonction des indicateurs de celle-ci, permet :

a) de se libérer des émotions dans l’analyse de la situation, en ne regardant que les faits
b) de progresser dix fois plus vite que quelqu’un d’autre qui ne mesure pas son niveau d’activité.

Je connais des personnes qui savent intuitivement hiérarchiser leurs priorités. Et qui possèdent une vision claire de leur efficacité, sans recourir à des calculs de productivité et sans tomber dans les interprétations émotionnelles : « je suis nul », « c’est pas fait pour moi », « je comprends pas, je travaille et j’ai zéro résultat », etc. Ces personnes sont rares. Ce sont généralement des entrepreneurs dans l’âme.

Le mieux sera donc de compter chaque jour le nombre de prospects que vous trouvez, les invitations, les présentations, les parrainages. Et pour ceux qui utilisent Internet, l’exigence est plus haute : taux d’inscription à vos formulaires d’inscription, quantités de contenus publiés par format et par semaine, mesure de la notoriété de votre nom de domaine, taux de conversion de votre tunnel de parrainage, etc.

Vous pouvez décider de tout consigner par écrit ou d’ouvrir un fichier Excel, et si vous êtes doué, de construire des graphes. Vous pouvez également remplir des tableaux à double entrée sur une feuille A4. C’est simple et pas moins efficace.

Ou alors, choisissez une solution logicielle qui a l’avantage du clef en main.

C’est ainsi que j’ai rencontré Carine Bonnisseau qui pratique le marketing de réseau. Elle a mis au point un logiciel en ligne qui répond aux besoins de calculs de notre productivité en MLM. Parce qu’elle est une « start-upeuse », elle a même été reçue par Le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, avant de s’envoler pour un salon professionnel de Las Vegas qui réunissait justement des start-up. Elle y a rencontré des centaines de personnes intéressées par son projet.

Ce projet est en ligne, opérationnel et 100 % fait pour vous qui souhaitez évacuer le hasard de la nécessité d’analyser votre business MLM. Et j’oubliais, fait par une française (son compagnon, développeur web y a beaucoup contribué).

Je l’ai interviewé, écoutez-là et rendez-vous sur www.my-personal-business.com

Prenez soin de qui vous êtes

JeanPhi



Commentaires