background img
banner
banner
banner

Le secret : le marketing d’attraction (1/3)

1465

Ça existe, des gens rament à parrainer des filleuls ou à dégoter des clients. (Non, sans blague ?)

Pire, ils ne connaissent pas d’autre ruine que de rater un ami qui pourtant a un immense réseau. Dans la rue, croiser une relation personnelle, aussitôt saluée, aussitôt oubliée, n’est pas mieux.

Difficile d’intéresser quelqu’un à brûle-pourpoint, sans crier gare, à son opportunité, n’est-ce pas ? Et puis, n’oublions pas : il se peut que ce que nous proposons intéresse une personne sur cinq, sur dix ou vingt. Il va y avoir du sport, prospecter, contacter, relancer, courir de présentations en présentations, accompagné du développement des muscles de la bipédie. Le bipède en marketing de réseau bouge beaucoup. C’est du marketing push : en avant Guingamp !

Une alternative existe qui renverse la posture. Au lieu de courir après les gens dont la plupart vous rejettent, vous et votre projet, il est possible d’attirer des prospects ciblés et motivés, pour le dire autrement, de les faire venir à soi. D’où l’idée d’un marketing d’attraction.

Le point de départ du marketing d’attraction

Si vous pensez à Internet, vous aurez raison. Mais n’allez pas croire que seul internet permette de capter l’attention. A strictement parler, le marketing est un ensemble d’actions sur un marché. Organiser un salon professionnel qui attire exposants et visiteurs autour d’une thématique donnée constitue à la fois une opération marketing et un objet d’attraction.

Peut-on créer un salon pour créer des contacts ? Et comment ! Si vous souhaitez faire le tour des idées de création de prospects, je ne saurais trop vous recommander cette formation en 47 vidéos. Il y est exposé un principe qui m’a sauvé la vie. C’est une façon de parler pour dire la puissance d’aligner «qui je suis», «ce que je fais» et «où je vais» (qu’est-ce que je veux).

Or le plus dur réside dans la définition de qui je suis, un point de départ, un socle, un envol.

Un excellent début est de dresser l’inventaire de tous vos talents naturels. Qu’est-ce que vous savez faire de manière innée ? Quelles sont les compétences que l’on vous reconnaît et que vous n’avez jamais apprises ? Avec quoi vous sentez-vous en connexion ? Attention cependant à la proximité possible avec une passion, car celle-ci ne repose pas nécessairement sur un talent. Dans ce cas précis, une passion ne vous définit pas. En fait, une définition acceptable de qui vous êtes est la suivante : vous êtes tous vos talents naturels.

Ce que vous savez réaliser sans effort est votre contribution au monde.

Après quoi, associez ce que vous faites aujourd’hui à qui vous êtes, à vos connexions de prédilection, à vos compétences innées. C’est un travail qui demandera du soutien, un regard extérieur et de la réflexion. La récompense est à la hauteur de l’enjeu de votre identité. Parce que vous êtes unique et que vous êtes aligné avec cela, alors vous devenez radieux. Que ressentez-vous quand vous êtes à ce que vous aimez faire ?

Avec l’éclat et la pureté d’un diamant, commence un processus d’attraction.

Zone de confort VS zone de diamant

Beaucoup de distributeurs sont pris au piège de la duplication aveugle : suivre un système qui n’est pas aligné avec qui ils sont. Une action est d’autant plus authentique qu’elle reflète qui vous êtes. Ce qui ne contredit pas de sortir de sa zone de confort. En marketing de réseau, on répète à l’envie de ne pas travailler pour le projet d’un autre et d’entreprendre pour soi. On devrait ajouter : et de vivre dans sa zone de diamant, cet espace d’une connexion profonde avec soi.

Mes professeurs m’ont enseigné que le marketing est d’abord un état d’esprit, à plus forte raison le marketing d’attraction. Attirer tous les prospects que vous souhaitez va donc reposer sur le diamant que vous êtes.

Prenez soin de qui vous êtes

JeanPhi

 


Article Tags: ·

Commentaires

  • Bonjour,

    Le marketing d’attraction est un excellent moyen d’attirer le maximum de prospects.Toutefois, il faudrait bien le maîtriser pour en faire bon usage.Avant de vous lancer,il est préférable de vous auto évaluer à tous les niveaux pour pouvoir réussir.

    Gilles Simon 3 janvier 2015 19 h 15 min